Tourisme en Tunisie : voyage et séjour en Tunisie - Federal Hotel Tunisie

10 décembre 2019 / 12 ربيع الثاني Rabi' al-thani 1441

Tourisme en Tunisie

Cartes Postales TunisieCartes Postales Anciennes

musées Musées

Cures de thalassothérapie Cures de thalassothérapie

centres culturels Centres culturels

Devises
  • Franc suisse :
    10 CHF : 17.8794 dt
  • Euro :
    1 EUR : 2.1831 dt
  • Livre sterling :
    1 GBP : 2.6049 dt
  • Yen japonais :
    1000 JPY : 15.48 dt
  • Dollar des usa :
    1 USD : 1.5831 dt

La Tunisie (تونس) est un pays d'Afrique du Nord appartenant au Maghreb. Elle est bordée au nord et à l’est par la mer Méditerranée.

Sa frontière ouest s’ouvre sur l’Algérie (965 km) et sa frontière sud-est sur la Libye (459 km). Son nom est dérivé de celui de sa capitale, Tunis, située dans le nord-est du pays.

Près de 40 % de la superficie du territoire est occupée par le désert du Sahara, le reste étant constitué de terres fertiles, berceau de la civilisation carthaginoise qui atteignit son apogée au IIIe siècle av. J.-C., avant de devenir le « grenier à blé » de l’Empire romain.


Liste des gouvernorats

Carte de la Tunisie

Longtemps appelée Régence de Tunis, notamment sous la domination ottomane, la Tunisie passe sous protectorat français en 1881. Avec l’avènement de l’indépendance, le 20 mars 1956, le pays prend l’appellation officielle de Royaume de Tunisie à la fin du règne de Lamine Bey qui, cependant, ne porta jamais le titre de roi.

Avec la proclamation de la république, le 25 juillet 1957, c’est le leader nationaliste Habib Bourguiba qui devient le premier président de la République tunisienne et modernise le pays. Toutefois, au terme de trente ans à la tête du pays dont la fin est marquée par le clientélisme et la montée de l’islamisme, le premier ministre Zine el-Abidine Ben Ali finit par le déposer mais poursuit dès lors les principaux objectifs du « bourguibisme » tout en libéralisant l’économie qui se classe première sur le plan de la compétitivité économique en 2007 en Afrique (classement du Forum Economique Mondial). La politique sur les droits de l'homme en Tunisie est cependant dénoncée à plusieurs reprises par des ONG et médias étrangers, politique dictatoriale ayant recours à la répression de ses opposants et à des atteintes à la liberté de la presse. Le régime de Ben Ali est également marqué par une forte corruption dont sa famille et lui même sont les principaux bénéficiaires.

Il est contraint à abandonner son poste de président et à fuir le pays pour se réfugier en Arabie Saoudite le 14 janvier 2011, sous la pression d'un mouvement historique de protestation populaire.