Séjour Kairouan : Tourisme et voyage à Kairouan - Federal Hotel Tunisie

23 octobre 2019 / 23 صفر Safar 1441

Kairouan : Hotels | Restaurants | Shopping | Tourisme

La Kasbah
Hôtel 5 étoiles
Avenue Ibn El Jazzar, Kairouan
Aghlabids Hotel
Place Bab Tunis, Kairouan
Amina email
Hôtel 3 étoiles
, Kairouan
Amina Hotel
Hôtel 3 étoiles
Route De Tunis, Kairouan
Continental
Hôtel 3 étoiles
3100 - Kairouan , Kairouan

L'histoire de Kairouan

Kairouan (???????? ou Qayrwân), dont le nom signifie étymologiquement « campement », est une ville du centre de la Tunisie et le chef-lieu du gouvernorat du même nom. Elle est considérée comme la quatrième ville sainte de l'islam. Elle est peuplée de 117 903 habitants en 2004. Sa médina figure au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1988.Kairouan est réputée pour ses tapis de laine artisanaux et ses pâtisseries dont les makrouds.C'est à Kairouan que le peintre Paul Klee a cette lumineuse révélation :« La couleur me possède. Point n'est besoin de chercher à la saisir. Elle me possède, je le sais. Voilà le sens du moment heureux : la couleur et moi sommes un. Je suis peintre. »

Kairouan : Histoire

Kairouan est la quatrième ville construite par les musulmans après Bassorah, Koufa et Al Foustat. La ville est fondée par Oqba Ibn Nafaa en 670 pour servir de poste avancé lors de la conquête musulmane de l'Afrique du Nord. Elle est la capitale de l'Ifriqiya sous les Aghlabides. Par sa situation loin de la mer, la ville est protégée des assauts : l'emplacement choisi pour sa fondation, infesté de bêtes sauvages, semble particulièrement inhospitalier mais il est assez loin de la côte pour éviter les attaques des Byzantins et face aux montagnes qui sont le refuge des Berbères qui ont fait alliance avec les Grecs contre les Arabes. Les conquérants de la première génération ne tiennent compte que des lieux propres à la nourriture des chameaux et sont habitués à tirer des pays éloignés les grains dont ils ont besoin. Kairouan possède alors une double fonction militaire et religieuse, assurant à la fois la guerre sainte et la défense des terres nouvellement conquises.

Vers 775, Abou Qurra assiège Kairouan et répand le kharidjisme sufrite. Il conquiert par la suite toute la Tunisie et en expulse tous les conquérants. Au cours du IXe siècle, la ville est à son apogée et devient la capitale de tout le Maghreb et son plus grand centre de rayonnement civilisationnel, rivalisant avec les autres centres du bassin méditerranéen. C'est une grande ville de commerce et de science renommée pour son école de droit malékite et son école de médecine formée par Ishaq ibn Imran. En 909, la ville perd son statut de capitale lorsque Mahdia devient la capitale de la dynastie fatimide puis les deux cités sont assiégées par Abu Yazid suite à une révolte contre les Fatimides. Mais, elles sont finalement reprises par les Fatimides. En 1057, la cité est détruite par les Hilaliens. En 1702, Hussein I Bey en restaure l'enceinte et de nombreuses mosquées. Pendant le protectorat français, la ville devient l'un des foyers de la résistance nationaliste.