Séjour Tabarka : Tourisme et voyage à Tabarka - Federal Hotel Tunisie

10 décembre 2019 / 12 ربيع الثاني Rabi' al-thani 1441

Tabarka : Hotels | Restaurants

Corail Royal Plage
Avenue Du 7 Novembre, Tabarka
Golf Beach Hotel email
Hôtel 3 étoiles
Zone Touristique, Tabarka
Hotel Alrawabi
Hôtel 3 étoiles
Route De Bizete, Tabarka
Hotel Les Mimosas
Hôtel 3 étoiles
Avenue Habib Bourguiba Tabarka, Tabarka
Hotel Residence Mehari Tabarka
Hôtel 4 étoiles
Zone Touristique, Tabarka

L'histoire de Tabarka

Tabarka : Histoire

L'histoire de la ville est un panachage des civilisations phénicienne, romaine, arabe et turque. Thabraca, fondée par les Numides, devient ensuite une colonie romaine. Elle est alors reliée par une route à Simitthu et est utilisée comme port principal pour l'exportation du marbre. Plus tard, sous le règne du roi vandale Genséric, la ville se dote de deux monastères, l'un pour les hommes et l'autre pour les femmes.

En 702 se déroule à Tabraqua la dernière bataille entre la civilisation berbère (dirigée par leur reine Kahina) et les Arabes dirigés par Hassan ibn Noôman qui, après avoir pris Carthage, reçoit 50 000 hommes en renfort du calife Abd al-Malik.

Île de Tabarque vers 1770

Sachant sa défaite imminente, la reine aurait fait pratiquer la politique de la terre brûlée en vue de dissuader l'envahisseur de s'approprier les terres. Elle fait détruire les châteaux, les réserves alimentaires et brûler les récoltes et les vergers, s'aliénant ainsi une partie de son propre peuple et la défection de certains Berbères qui se soumettent aux Arabes. Finalement, après une tentative de trahison de la reine, celle-ci est capturée et décapitée dans un ravin et sa tête ramenée au calife.

De 1542 à 1742, l'île de Tabarque est habitée par de nombreux colons venant de Pegli. Principalement pêcheurs de corail et commerçants, ils sont organisés par la noble famille gênoise des Lomellini ayant reçu l'île en concession de Khayr ad-Din Barberousse (droits confirmés par l'empereur Charles Quint), selon une légende, pour prix de leur intermédiation lors de la libération du corsaire Dragut. En raison du déclin économique de l'île et de sa surpopulation, des membres de la colonie commencent à émigrer en 1738 sur l'île de San Pietro, près de la Sardaigne, où ils fondent la ville de Carloforte avec l'appui du roi Charles-Emmanuel III de Sardaigne. L'assaut de l'île par le bey de Tunis en 1742 déclenche la dispersion des Tabarquins libres ou esclaves.

En 1952, le dirigeant nationaliste Habib Bourguiba, qui deviendra par la suite président de la Tunisie est exilé à Tabarka puis sur La Galite par les autorités coloniales françaises.

Fort génois de Tabarka

Statue d'Habib Bourguiba

Vue de la colline dominant le port

Aiguilles de Tabarka

Cliquez sur une vignette pour l'agrandir.