Costumes et traditions de la région du Centre : Actualité tunisie Tunisie - Federal Hotel Tunisie

16 décembre 2019 / 18 ربيع الثاني Rabi' al-thani 1441
Federal Hotel Tunisie > Actualité > Costumes et traditions de la région du Centre

Costumes et traditions de la région du Centre

Le centre du pays, nous plonge au cœur de la Tunisie traditionnelle et nous délivre ses chefs d'œuvres artisanales.

Habit Féminin :

Tarayoun de Kairouan :
L'habit traditionnel « Tarayoun » de Kairouan ressemble beaucoup au costume « Kabous Gharek » de Tunis. Mais  ici « la Blouza »  est remplacée  par un boléro de velours noir orné de fil d'argent doré, porté sur un pantalon « Kabous Gharek » taillé dans une belle soie brochée avec deux larges bandes du même velours noir bordée que le boléro.

Tarayoun moderne :
Cette version modernisée du « Tarayoun » de Kairouan se distingue par son boléro de velours noir orné de fil d'argent doré et de motifs floraux verts et rouges. Il se porte sur un corsage à manches courtes bordé au fil d'or et sur un pantalon de velours noir également orné se resserant du genou à la cheville.

Le drapé de Sidi Bouzid :
Le drapé de Sidi Bouzid est particulier par ses bandes verticales rouges, vertes ou violettes sur le blanc et le doré. Il est accroché aux épaules par deux fibules à la tête par une ceinture « Hzem » de cordons  de coton enroulé de couleurs différentes. « Le foulard rouge »  noué sur la tête est couvert d'un voile transparent retenu par une longue chaine en argent doré aux anneaux plats, au côté d'un imposant collier chargé  d'amulette en forme de main « Khomsa ».

Le drapé de Kasserine:

Il est en Haïk de couleur sombre dont le bras est décoré d'un ruban au coton blanc rappelant la large ceinture « Hzem » de même couleur.  Un bandeau rouge noué ceint le front et retient un long voile transparent. De jolis « Rihanas » décorent le bandeau et le collier. Sur les tempes, une longue chaine en argent aux « anneaux » plats descend jusqu'à la ceinture.

Habit Masculin
« Le Kaddroun », « la blouse », « le bden »  existent encore dans les milieux ruraux mais c'est la Jebba qui sest'imposée comme habit traditionnel national.
Dans leur vie quotidienne, les ruraux se contentent de simples pantalons et chemises sur lesquelles ils enfilent parfois « un kadroun », tunique de laine moins large que la jebba et munie de manches longues. En hiver, ils passent « un burnous », lourde cape en laine à capuchon équivalente au manteau, ou, « une kachabiya », qui se distingue par ses bandes brunes et blanches.