Costumes et traditions dans le Grand Tunis : Actualité tunisie Tunisie - Federal Hotel Tunisie

24 avril 2014 / 23 جمادى الآخرة Jumada al-akhira 1435
Federal Hotel Tunisie > Actualité > Costumes et traditions dans le Grand Tunis

Costumes et traditions dans le Grand Tunis

Habit féminin :
Cette région dispose d'une grande spécificité artisanale.
Très réputées à Tunis, La Fouta et la Blousa, sont deux chefs d'œuvres traditionnels qui comptent dans le monde des habits tunisiens. Chaque fille tunisoise rêve d'en porter durant son mariage.

Bordée de perles de cristal et de strass, la Kesswa Tounsia composée d'un bustier et d'un pantalon bouffant, est inspirée de l'habit de mariée la plus ancienne.

Ornée d'or fin et clairsemée de strass, La Kesswa Kabous Gharek en taffetas de soie et dorure argent est entièrement inspirée du patrimoine tunisien.

Cédant sa place au Sefsari, immense foulard des femmes généralement en soie naturelle (blanche ou jaune), le Haïk (authentiquement Kairouanais) s'effondre avec l'émancipation de la femme tunisienne. Encore portée par des femmes d'un certain âge, ce mode vestimentaire traditionnel préserve jusqu'à présent son charme et l'image d'une Tunisie conservatrice.

Différents types de Sefsari :
Sefsari Harir (soie)
Sefsari avec targuia de couleur noire pour couvrir le visage
Sefsari avec lahfa mesria (Egyptienne) plus longue que la targuia
Sefsari avec assaba (voile servant à masquer le visage des femmes en sefsari porté sur le front ou la tête. Il est noir en laine et des fois rouge).

Habit masculin :
La jebba :
Quant aux Tunisois, ils se contentent de porter la jebba un vêtement ample qui constitue la pièce principale du costume traditionnel masculin de Tunisie.
Fabriquée à la fois en laine et en soie, la jebba couvre pratiquement tout le corps sans toutefois recouvrir les avant-bras ou les mollets. La jebba peut se porter avec un gilet (faremla, bedia ou sadria), une veste (mentane), une culotte bouffante (seroual) serrée à la taille par une ceinture de soie et une paire de balghas. Elle peut être recouverte d'un burnous en extérieur.

Différents modèles de Jebba :
Jebba Khamri
Jebba Kamraya
Jebba Sakrouta
Jebba harir(en soie blanc)
Jebba en laine
Jebba Chmûs
Jebba Harbla
Jebba Karmasoud

La Balgha & la kontra :
Balgha & kontra, sont des chaussures traditionnelles largement appréciées aussi bien par les tunisiens que  par les touristes étrangers. 
La kontra est un accessoire indispensable pour la jebba ou le seroual Golf tandis que la Balgha va en parfaite harmonie avec la Blouza.
Excellent dans l'art de confection de selleries, les trois souks :"Blaghjia elloutani-elouestani et lemmajel " abritent des fabricants habiles en matière de création et de fabrication de savates traditionnelles en cuir.
Les femmes portent généralement des babouches magnifiquement ornées.

Différents types de chaussures traditionnelles :
"sabbat" (chaussures)
"bachmak" (chaussures légères portées par les hommes)
"rihia" (chaussures légères portées par les femmes)
"gazma" (bottes portés par les cavaliers ou autrefois par les administrateurs)
"babouche" (chaussure en cuir traditionnelle plate et légère à bout pointu sans quartier ni talon)
"chlaka" (sorte de claquettes légère portée l'été)
"balgha" (chaussure traditionnelle à semelle de cuir longue, plate à bout pointu et sans quartier).

Chéchia :
La chéchia est un couvre-chef masculin porté par de nombreux peuples islamisés. Elle est le couvre-chef national de la Tunisie.
Cousine du béret européen, la chéchia est à l'origine un bonnet en forme de calotte de couleur rouge vermillon en Tunisie ou noire en Libye.
La coiffure d'apparat est une chéchia ou kabous, bonnet de feutre rouge qui ceint le front parfois bordée d'un gland de fil noir.